Spéléo Club de Saint Herblain

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Présentation du SCSH

Le Spéléo Club de Saint-Herblain

Vous aimez les sports de pleine nature, l’escalade, la randonnée ou toute autre activité en rapport avec la nature, rejoignez notre association et venez goûter avec nous aux plaisirs de l’exploration souterraine.

Gour

Le Spéléo Club de Saint Herblain est une association située à proximité de Nantes en Loire Atlantique. Son but est la pratique de la spéléologie et du canyonisme. Elle est affiliée à la Fédération Française de Spéléologie. Tous les membres de notre club sont des bénévoles.

La Loire Atlantique est dépourvue de cavités et la région karstique la plus proche est à 200 km, c'est pourquoi nos activités nous imposent des déplacements dans de nombreuses régions françaises et parfois même à l'étranger. L'éloignement de nos sites de pratiques nous contraint à privilégier un public d'adultes ou d'adolescents de plus de seize ans.

Nous proposons :

  • Une initiation aux techniques de progression sur corde en falaise.
  • Des sorties d’initiation permettant de découvrir le milieu souterrain dans des cavités adaptées au niveau et aux souhaits de chacun.
  • Une formation de base à l’équipement, la topographie, la karstologie, la cartographie…
  • Une assurance temporaire souscrite pour chacune des activités.

L’encadrement est assuré par des spéléologues expérimentés et des cadres de l’Ecole Française de Spéléologie.

La spéléologie pratiquée par le SCSH est bien plus qu’une activité sportive. Elle est d’abord conduite dans un esprit d’équipe et d’entraide indispensable à la sécurité. Mais surtout elle recoupe d’autres activités scientifiques et techniques où les compétences de chacun même minimes peuvent s’exprimer : la géologie, la karstologie, l’hydrologie, la topographie, la cartographie, l’étude des chiroptères, l’étude du milieu souterrain et même l’électronique nous servent à développer notre passion.

 

IMG_007.jpg

Le gouffre des Gégènes
Depuis 2009, nous avons repris l'exploration de ce gouffre dont la profondeur atteint désormais -220m et le développement 700m. Les dernières découvertes montrent un enfoncement de la cavité dans de larges puits actifs.