Spéléo Club de Saint Herblain

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Les sorties du SCSH Sorties 2012 Spéléo et via ferrata dans les Causses du 15 au 20 avril

Spéléo et via ferrata dans les Causses du 15 au 20 avril

Imprimer PDF

Grandes colonnesNous arrivons dans un superbe gîte à Veyreau sur le Causse Noir qui convient parfaitement à notre activité. Hormis la météo déplorable qui nous a laissé peu de répit pour les activités extérieures, la semaine fut excellente.
En premier lieu, l’accueil du propriétaire qui connaît bien le Président de la région U est très convivial : une adresse à retenir ! Sur le plan spéléologique, c’est avec un grand plaisir que nous avons accompagné nos quatre débutants dans leurs nouvelles aventures souterraines au cours de cette semaine : aven de Dargilan le premier jour (moins 127m, 4 petits puits, un P50 et une belle salle concrétionnée), grotte des Sourbettes le lendemain avec Manon qui s’en donne à cœur joie.

Le mardi sera une grosse journée : via ferrata le matin au Rozier, l’aven de la Barelle (préalablement équipé le matin avec Christophe) en fin d’après-midi et une arrivée tardive au gîte. L’aven de Lacas (Causse de Sauveterre) est équipé par le collectif d’exploration, une opportunité pour passer à la vitesse supérieure et visiter une cavité qui deviendra rapidement une grande classique du secteur. Les plus chanceux iront jusqu’au petit collecteur (moins 260m) et découvriront le magnifique P55 concrétionné après l’épreuve du boyau. La cavité s’arrête à moins 180m pour Mathieu et moi à cause d’une légère entorse de ce dernier.

Via FerrataUne soirée d’entraînement au passage d’étroiture « sous chaise » parrainée par l’EFS (l’Ecole des Farfelus et autres Sauvages) nous mobilisera  pendant plus d’une heure. De contorsions en reptation, les plus habiles à cet exercice ne sont pas forcément ceux que l’on croit.

Le jeudi devait nous apporter un léger répit avec une petite traversée de l’aven de Buèges sur le Causse Rouge. Malgré toutes nos efforts l’entrée demeure introuvable, ce qui n’est pas une première en spéléologie. Rentrés bredouilles, nous décidons de ne pas rester sur un échec et nous nous rabattons sur l’Aven de Valat Nègre en soirée, facilement accessible depuis notre gîte. Une belle verticale et la grande salle concrétionnée, où séjourna trois mois Véronique Le Guen, ravissent nos débutants.

Christophe et Sabrina retournent le lendemain à l’aven de Suèges et trouvent l’entrée… où la description ne l’avait pas située, mais la traversée s’avère plus ardue que prévue et la descente en falaise problématique. Ce qui  oblige nos deux compères à faire demi tour (8h aller-retour).

Toutes les photos ici.