Spéléo Club de Saint Herblain

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil

Canyon interclub SCSH-GSR mai 2019

Envoyer Imprimer PDF

Le groupeA l’occasion du pont du 8 mai, nous avons organisé un interclub fort sympathique avec le GSR (Groupe Spéléo de Rennes). Direction Pampelune, en Espagne, pour onze participants motivés (surtout celui qui venait du Luxembourg, il faut bien le dire !). Les Rennais ont pris en charge l’organisation avec une efficacité redoutable, de la réservation du camping à la planification des menus, sans oublier le stock solide de blagues. Les Nantais, quant à eux, avaient prévu tout ce qu’il faut pour l’apéro, ainsi qu’un savoir-faire certain en matière de ti-punch.

Le premier jour, un petit vent frais nous a accueillis à Artazul, après une marche d’approche réduite grâce à l’organisation des navettes. On s’est engagé tous ensemble dans la découverte du canyon (on se dira après qu’il est préférable de scinder le groupe en deux pour permettre à plus de personnes d’équiper et réduire le temps d’attente en haut des rappels). Débit modéré mais on trouve tout de même de quoi se mouiller dans les vasques. Le canyon se termine sur une très belle cascade de quarante cinq mètres. Un peu plus de soleil n’aurait pas été de refus mais la “perle de Navarre” mérite tout de même son surnom.

Le soir, on décide d’installer notre table dans la grande tente bouffe, près du réchaud, pour se protéger du vent. L’excellente paella et la dégustation de rhum finissent de nous réchauffer.Après une nuit agitée dans les tentes à cause du vent, départ pour la Leze, un canyon souterrain, pour le plus grand bonheur de Christophe et des grotteux. On réussit à trouver l’entrée de la faille après un chemin approximatif qui se finit en toboggan sur un tapis de feuilles mortes. C’est le résultat qui compte : on y est. Avec un groupe de cinq et un de six (100% interclub), on avance bien et les débutants en équipement peuvent s’entraîner. Cette très belle sortie s’achève sur un petit siphon... histoire de vérifier que tout le monde a bien mouillé le casque ! De retour au camping, un combat de kayaks s'organise pour les plus aguerris.

Au programme du troisième jour : Lizebar, un canyon sec voisin du fameux Artazul. Les débutants en équipement peuvent s'entraîner sur les relais et tester les mains courantes. L’eau manque mais on se rattrape sur la marche de retour en fin de journée avec un toboggan bien agréable à la sortie d'Artazul. On peut d’ailleurs constater qu’après une journée et une nuit de pluie, le débit de la cascade finale de celui-ci s’est bien intensifié. On a bien fait d’y aller le premier jour.

Le dernier jour, on change de coin pour rejoindre Diablozulo. Si on fait abstraction des deux cents premiers mètres de progression un peu laborieux au milieu des branches et des rochers (qu’on aurait pu éviter grâce à un shunt : à noter pour la prochaine fois), l’enchaînement des rappels est très sympa. Il y a un groupe de Narbonne devant nous mais on avance en prenant notre temps et la journée s’achève nickel. Un barbecue vient clôturer ce chouette week-end. L’occasion de faire le bilan et de remettre le clown d’or à Cyrille, dans la plus grande tradition du GSR... On attend le prochain interclub avec impatience !